Tag

monaco

Browsing

S’il est moins souvent mis en avant que certains de ses coéquipiers, plus flamboyants offensivement, Tiemoué Bakayoko n’en est pas moins un rouage indispensable de l’AS Monaco.

C’est tout le profil de Tiemoué Bakayoko qui se dégage de l’image ci-dessus, un milieu de terrain qui gagne beaucoup de ballons, de duels et qui est capable de relancer proprement. Dans ces 3 domaines, il est le meilleur parmi les joueurs de l’ASM ayant disputé au moins 5 matchs.

Son fort taux de passes réussies est d’autant plus intéressant qu’il ne se contente pas uniquement de passes simples, vers ses défenseurs centraux. C’est bien vers l’avant qu’il tente le plus de passes:

  • 31% vers l’avant
  • 13% vers l’arrière
  • 26% vers la gauche
  • 30% vers la droite

Autre point intéressant sur la qualité de ses passes, il est, en championnat, le joueur avec le meilleur ratio de passes longues réussies.

Ajoutez à cela le fait qu’il ne perde que 15,3% de ses ballons (seuls Glik, Jemerson et Fabinho font mieux), et vous avez un milieu relayeur complet et indispensable à son équipe.

Après 2 saisons mitigées avec Monaco, Tiemoué Bakayoko semble avoir trouver ses marques dans l’équipe de Jardim, pour le plus grand bonheur des supporters monégasques.

On le sait, depuis le début de la saison, l’AS Monaco impressionne, que cela soit en championnat ou en Ligue des Champions

Cet après-midi, ce sont les Girondins de Bordeaux qui se dressent face aux leaders monégasques. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la tâche s’annonce délicate.

L’as Monaco reste sur une excellente série à domicile. Au cours des 4 derniers matchs, ils ont inscrits 16 buts sans en encaisser le moindre (4-0 contre Lorient, 3-0 contre Nice, 5-0 contre Metz, 4-0 contre Nantes).

Les joueurs de l’ASM ont tiré 69 au but au cours de ces 4 matchs pour 35 tirs cadrés contre 32 tirs concédés et seulement 8 cadrés.

Des Monégasques qui tentent beaucoup, avec réussite, et qui ne laissent à leurs adversaires que 2 tirs cadrés par match, les Bordelais sont prévenus .

Que 3 équipes se tiennent en 3 points ne relève pas forcément de l’inédit. Mais qu’elles en comptent autant après 28 journées, ça c’est nouveau.

Monaco 65 points, PSG et Nice 62. Soit 3 clubs qui font mieux qu’un parcours de champion (qu’on identifie grossièrement à 2 points par match).

L’écart avec le 4e est important et on ne réalise pas à quel point ces 3 équipes ont un parcours exceptionnel depuis le début de la saison.

À chaque fois qu’il y a eu une bataille serrée pour le titre, les totaux de points étaient beaucoup plus bas au soir de la 28e journée:

  • 2014/2015 : 4 points d’écart entre Lyon ( 1er – 57 pts) et le l’OM (3e – 53 pts).
  • 2009/2010 : 2 points d’écart entre l’OM (1er – 53 pts) et l’OL (6e – 51 pts)
  • 2008/2009 : 1 point d’écart entre l’OL (1er – 53 pts) et le PSG (3e – 52 pts)

Autant dire que le championnat actuel est d’un niveau très élevé et que ces 3 équipes tirent notre Ligue 1 vers le haut.

Doit-on encore rappeler qu’elles sont menées par 3 entraîneurs étrangers ?

Monaco, toujours en tête de la Ligue 1 au soir de la 28e journée, continue d’imprimer un rythme fou. Mais ses poursuivants, le PSG et Nice, suivent le rythme.

Après 28 journées, Monaco compte donc 65 points. Soit autant qu’à la fin du championnat la saison dernière.

Avec 82 buts marqués, Monaco inscrit en moyenne plus de 3 buts par matchs. Face à Nantes, c’était d’ailleurs la 15e fois de la saison qu’il parvenait à inscrire plus de 3 buts dans un match.

Qui dit buts, dit forcément buteurs. Et à ce petit jeu là, ils sont encore les plus impressionnants, avec 8 buteurs à avoir inscrit au moins 6 buts en Ligue 1. Pour rappel, le PSG n’en compte que 2 et Nice que 3.

C’est dire la force de frappe du club azuréen.

Monaco se déplace à Guingamp à 17h pour le compte de la 27e journée de Ligue 1. Pas si facile pour les Monégasques ?

 
Au delà de la fatigue physique accumulée en Ligue des Champions et de l’état psychologique des troupes après la sévère défaite à City, le déplacement de Monaco à Guingamp pourrait bien ne pas être si simple.
 
D’abord, parce que Guingamp a eu ses moments de gloire cette saison, notamment face aux gros :
  • victoire 2-1 face à l’OM (dimanche 15h)
  • victoire 2-1 face à Lyon (samedi 17h)
  • victoire 2-1 face au PSG (samedi 17h)

Forcément, l’horaire ne laisse déjà rien présager de simple.

Mais voilà, Monaco a vu revenir Nice à sa hauteur et veut lui aussi mettre la pression sur le PSG qui se déplace au Vélodrome dimanche soir. Une victoire et les Monégasques auraient 6 points d’avance sur leur concurrent parisien avant le Classique du championnat de France.

Évidemment, les raisons d’espérer sont nombreuses. Au delà du niveau de jeu des deux équipes, Guingamp reste dans une très mauvaise passe.

Avec 1 victoire sur les 8 derniers matchs, Guingamp n’est clairement pas favori face à l’ogre monégasque et ses 8 matchs sans défaites en championnat.

Réponse à 17h du côté du Roudourou !