Category

Stats Équipes

Category

Pour la première de Vahid à la tête du FC Nantes, son équipe a pris l’eau à Bordeaux.

Miguel Cardoso remercié, Coach Vahid qui débarque, c’est peu dire que le président Kita passe d’un extrême à l’autre.

Entre un adepte du jeu de possession, du redoublement de passe et un coach qui mise sur le jeu physique et la capacité de son équipe à bien défendre, difficile de trouver du liant.

Comment un groupe peut-il remettre en question tout le travail effectué ces quatre derniers mois pour laisser place à une nouvelle méthode qui demande énormément d’efforts? Tel est le défi proposé aux Canaris.

Dans le rôle du sergent Hartman, Vahid Halilhodzic. 1er fait d’armes, laminer le niveau de ses joueurs en conférence de presse. Certains diront qu’il souhaite provoquer un électro-choc, d’autres qu’il se trouve déjà des excuses en cas d’échec. La vérité est sûrement entre les deux.

D’un point de vue individuel, arrêtons nous sur deux joueurs clés de l’effectif nantais. Avant le match contre Bordeaux, Rongier était le joueur qui réussissait le plus de passes par match (55). Moutoussamy était celui qui avait le taux de réussite le plus élevé (87%).

Dans le système mis en place face à Bordeaux, l’influence de Rongier fut proche du néant et Moutoussamy clairement pas en réussite : 41 passes réussies pour le premier, 67% de réussite pour l’autre.

2 joueurs clés depuis le début de saison qui montrent de temps à autre de belles dispositions et qui surtout, préfèrent avoir le ballon dans les pieds plutôt que de courir après. L’exemple-type de ce qu’il va falloir changer.

L’arrivée de Vahid devrait redistribuer les cartes et il ne serait pas étonnant de revoir Abdoulaye Touré au sein de ce milieu de terrain pour apporter un peu de muscle dans l’entre-jeu.

La tâche s’annonce donc ardue pour remettre Nantes à l’endroit et le temps presse, le club occupant une très inquiétante 19e place. Les tergiversations du président Kita depuis son arrivée au club pourraient bien coûter plus cher que prévu si le mariage avec Vahid ne prend pas…

 

Les Bordelais ont profité du flou qui règne autour du FC Nantes pour remonter au classement lors de la 9e journée de Ligue 1.

2-0 au bout de 7 minutes de jeu, il n’en fallait pas plus aux Bordelais pour passer une bonne après-midi.

Entre un chef d’oeuvre de Karamoh et une très mauvaise relance de Tatarusanu bien exploitée par Kamano, le début de match était à sens unique.

Le pénalty avant la mi-temps venait donc plier définitivement le match et les Bordelais pouvaient se contenter de gérer le score. Les Nantais n’avaient tiré que 2 fois au but en première mi-temps…

Un succès qui va faire du bien aux Girondins qui remontent à la 7e place, à 5 points de Lille et seulement 2 points de l’OM, 3ème.

 

Dans le groupe du PSG, Naples a dominé Liverpool pour la 2e journée de la Ligue des Champions.

Le match à 3 semble bel et bien lancé!

Après la victoire de Liverpool sur le PSG, le Napoli de Carlo Ancelotti recevait les joueurs de Jürgen Klopp.

Alors que la plupart des spécialistes annonçaient Liverpool comme « l’épouvantail » du groupe, les Anglais se sont fait mangés dans tous les compartiments du jeu. S’il a fallu attendre les derniers instants du match pour voir Insigne inscrire le but libérateur, les occasions ont été nombreuses au San Paolo.

Première lecture, 14 tirs à 4, la domination est là.

Mais plus inquiétant pour Liverpool, 0 tir cadré et 0 centre réussi!

Autant dire que David Ospina, titulaire dans les cages, n’a quasiment rien eu à faire…

Le Real Madrid s’est imposé 3-0 face à la Roma pour la ère journée de la Ligue des Champions.

Si le score peut paraître large, il n’en est rien.

La domination des Madrilènes a été énormissime ce mercredi soir. Pas moins de 30 tirs pour l’équipe de Lopetegui, soit un tir toutes les 3minutes!!

À titre de comparaison, le FC Barcelone a tiré 22 fois face au PSV, Liverpool 17 fois face au PSG et City 22 fois face à Lyon…

L’OM recevait l’En Avant Guingamp pour clôturer la 5e journée de Ligue 1.

Si le 4-0 peut paraître lourd à la fin du match, il traduit le réveil marseillais et l’apathie des Guingampais en seconde période.

Après 45 minutes ternes et sans intensité où les Guingampais ont réussi à museler les Marseillais, les hommes de Rudi Garcia se sont réveillés et ont su faire preuve d’efficacité. À la mi-temps, aucune des deux équipes n’avaient cadré le moindre tir. Voyez par vous même grâce aux stats du match à quel point l’écart s’est creusé en seconde période.

Si les Marseillais ont clairement haussé leur niveau de jeu, les Guingampais ont eux complètement disparu après l’ouverture du score : leur dernière place au classement pèse lourd dans les têtes. Malgré un calendrier difficile (ils ont affronté les 4 premiers du classement), il va falloir vite aller chercher un point pour enrayer cette spirale négative.

On le sait, en Ligue 1, rares sont les clubs qui parviennent à remplir leur stade. Focus sur les affluences en France.

Pour établir ce classement, c’est le nombre moyen de spectateurs qui a été choisi.
Et n’en déplaise à Frédéric Antonetti, c’est bien le trio PLM qui mène la danse :

  • PSG : 44 998 
  • LYON : 38 646
  • OM : 36 727

Pour fermer la marche, on retrouve Dijon et Monaco avec respectivement 9631 et 9096 personnes au stade.

Pour ce qui est du pourcentage de remplissage du stade, le PSG arrive toujours en tête avec 94% du stade rempli en moyenne. Seulement, les dirigeants fournissent des chiffres avec tous les abonnés compris, ce qui fausse quelque peu la donnée. Viennent ensuite Nancy et Dijon, avec 86% et 83% de taux de remplissage.

Toulouse et Montpellier ferment la marche avec plus de 50% de sièges vides au stade. Marseille, Bordeaux et Monaco ne font pas beaucoup mieux avec 58%, et 55% pour les deux derniers.

Sadio Mané devrait être absent jusqu’à la fin de la saison, un gros coup dur pour les Reds de Liverpool.

Contre Stoke City, alors qu’on annonçait un match piège pour les hommes de Jurgen Klopp, Liverpool a réussi à retourner la situation pour s’imposer.

Ce n’était que la 6e fois que Liverpool jouait sans Sadio Mané cette saison en championnat. Et c’est la première fois qu’ils ont réussi à s’imposer sans lui !
Avant ça, 3 nuls et 2 défaites, 6 buts marqués contre 9 encaissés.

Liverpool va devoir maintenant s’appuyer sur ses deux Brésiliens, Coutinho et Firmino, pour espérer se qualifier pour la C1 la saison prochaine, tandis que Divock Origi devrait voir son temps de jeu clairement augmenter.

Mais l’international sénégalais devrait être compliqué à remplacer, lui qui est le meilleur buteur du club avec 13 réalisations…

Quand le 4e reçoit le 7e, c’est déjà un match important. Mais lorsqu’il s’agit en plus de l’un des derbys les plus chauds d’Angleterre, on peut s’attendre à un match électrique

Les stats de la saison :
Retrouvez les stats de la saison sur la photo ci-dessus.

La forme du moment :

  • Liverpool : 3 victoires 1 nul 1 défaite, 9 buts marqués 6 encaissés lors des 5 derniers matchs de championnat
  • Everton : 3 victoires 1 nul 1 défaite, 11 buts marqués 3 encaissés lors des 5 derniers matchs de championnat

Le match aller :
A l’aller, Liverpool s’était imposé 1-0 à Everton grâce à un but de Sadio Mané à la 94e minute. Un match pauvre en actions (seulement 5 tirs cadrés) qui a vu la domination de Liverpool (67.7% de possession de balle) récompensée.