Archive

décembre 2018

Browsing

Hier soir le PSG se déplaçait dans l’enfer du Marakana face à l’Étoile rouge de Belgrade pour le compte de la dernière journée de la phase de poules de la Ligue des Champions.

L’enfer était promis au PSG. Et pourtant. Après 10 petites minutes de jeu, les Parisiens ouvraient le score et dominaient largement les débats. Score final 4 buts à 1, avec un quart d’heure au retour des vestiaires où l’équipe a une nouvelle fois subit. Mais sans conséquence pour le résultat cette fois-ci.

Buffon : il a eu une réelle intervention à faire et il se rate. Un champion comme lui le sait et saura se ressaisir.

Kehrer : Moins tranchant offensivement que Meunier, mais plus rassurant défensivement. Le Belge va devoir mettre les bouchées double pour récupérer sa place.

Thiago Silva : Ô capitaine mon capitaine. Encore un match plus que complet. Tuchel semble vraiment lui avoir donné les clés du camion.

Kimpembe : il y a du léger mieux depuis quelques semaines tant sa baisse de forme était visible. Mais il se dribble tout seul et amène une situation dangereuse contre son équipe lors du temps fort des Serbes.

Bernat : on l’a peu vu. Il a donc bien fait son travail et ne s’est quasi pas laissé surprendre. il faut simplement lui dire qu’on ne se tourne pas quand un adversaire frappe au but. Un excellent retour dans les pieds quelques minutes auparavant.

Marquinhos : l’homme à tout faire! Et hier soir, c’était l’homme à tout bien faire.

Verratti : le petit italien déçoit rarement cette saison, mais a toujours tendance à s’éteindre quand les minutes passent.

Di Maria : match ingrat pour le 4e joueur offensif du PSG. Peu présent dans le jeu avec ballon mais une grosse implication dans le repli et un coup franc bien tiré pour Marquinhos.

Neymar : l’homme du match sans aucun doute. Lucide, placide, efficace, dribbleur, créateur, le génie brésilien semble s’épanouir dans son nouveau rôle et avec ses coéquipiers.

Mbappé : Neymar qui redescend, lui qui s’occupe du côté gauche pour faire parler sa vitesse… Et servir Cavani dans les meilleures conditions. « Un gros match dans un gros match ». À confirmer.

Cavani : premier buteur du match, bien placé, plus présent dans le jeu que ces dernières semaines, le Matador semble retrouver un semblant de forme. Ses coéquipiers l’ont cherché, et il est resté sur le terrain jusqu’au bout. De bon augure.

Les stats individuelles des Parisiens :

Les stats individuelles des Serbes :

Ce weekend, Chelsea recevait Manchester City. Les Blues ont été les premiers à mettre un terme à l’invincibilité des Citizens et un joueur s’est particulièrement illustré.

Il aura donc fallu attendre la 16e journée pour voir Manchester City tomber! Grâce à des buts de Kanté et et de David Luiz, Chelsea s’est donc imposé 2-0 après avoir été dominé durant une grande partie du match.

Mais un homme a été impressionnant ce samedi, c’est Cesar Azpilicueta. L’ancien joueur de l’OM est une valeur sûre à son poste d’arrière droit et bien souvent oublié quand il s’agit de citer les meilleurs latéraux du monde…

Qu’on se rende compte, hier il a remporté 16 de ses 21 duels quand son adversaire se nommait Leroy Sané. Pas le moins agile quand il s’agit d’éliminer! Et portant lui n’a remporté que 3 des 11 duels qu’il a disputé.

En plus de sa force dans les duels, Azpilicueta fut aussi le joueur à réussir le plus de tacles (9/12) et le plus d’interceptions (5).

Quand on vous dit qu’il a réalisé un match énorme!