Category

Focus

Category

Avant la reprise du championnat, petit point sur les meilleurs de la Ligue 1 par catégories. Ici, le joueur qui a réalisé le plus de passes avant un tir.

Dimitri Payet continue sur sa lancée.

Après une fin de saison dernière ponctuée de très bonnes performances, il reste cette saison l’un des meilleurs joueurs de l’OM.

Jusqu’à maintenant en Ligue 1, c’est le joueur qui a réalisé le plus de passes avant un tir (comprenant les coups de pieds arrêtés) : 34.

Le PSG est passé proche du miracle à Liverpool mardi, mais s’est finalement incliné 3-2, après un match insipide.

Focus sur Neymar (clquez sur la photo ci-dessus pour plus de statistiques) et son match à Anfield.

Face à des Anglais agressifs, le numéro 10 brésilien aura donc quasi en permanence privilégier la solution individuelle. Avec 13 duels perdus, il remporte le record du nombre de duels perdus pour un joueur sur cette 1ere journée de Ligue des Champions.

Il est venu pour être la star mais jusqu’à maintenant il est surtout venu pour faire sa star.

Bordeaux et Nîmes s’affrontaient ce weekend. Un match marqué par la très bonne performance d’Umut Bozok.

Tous les supporters nîmois l’attendait. Lui, c’est Umut Bozok. Muet depuis la première journée, il a enfin débloquer son compteur en Ligue 1.

Après avoir inscrit 17 buts en National il y a deux saisons, puis 24 en Ligue 2 la saison dernière, on attendait meilleur départ pour celui qui découvre la Ligue 1.

C’est désormais chose faîte. Avec un but et une passe décisive, les Nîmois ont retrouvé leur leader d’attaque. S’il n’est pas encore au top physiquement, la trêve internationale lui a fait du bien. À tout juste 22 ans, nul doute qu’il devrait martyriser quelques défenses cette année encore.

 

Alexis Sanchez ne devrait pas rester à Arsenal. Mais il sera encore l’arme n°1 pour les Gunners ce soir à Crystal Palace.

Arsenal se déplace en ce moment à Crystal Palace. L’occasion de regarder Alexis Sanchez sous le maillot des Gunners.

Nous avions vu il y a peu qu’Alexis Sanchez était le joueur le plus décisif de Premier League (il a depuis été dépassé par Lukaku).

Mais plus important pour Arsenal, depuis 2015-16, les gunners n’ont perdu qu’une seule fois après qu’il ait ouvert le score (9 victoires – 1 nul – 1 défaite).

C’est dire à quel point sa présence est importante. Cette saison, il a par exemple ouvert 6 fois le score.

Le duel qu’il va disputer avec Mamadou Sakho sera intéressant à suivre, le Français étant de retour à un très bon niveau.

Avec l’ouverture du score de Crystal Palace, il ne lui reste qu’à augementer son total de buts à l’extérieur.

Avec 12 buts marqués à l’extérieur depuis le début de la saison – personne ne fait mieux en Premier League – il prouve qu’il faut compter sur lui aussi en dehors de ses bases…

 

Chelsea se déplaçait dans le petit mais bouillant stade de Bournemouth cet après-midi. Résultat, une victoire 1-3, et 7 points d’avance conservé sur Tottenham.

C’est Eden Hazard qui a une nouvelle fois pris les commandes du jeu des Blues, c’est lui qui débloque la situation, pour son 14e but de la saison.

Retrouvez sa feuille de statistiques sur l’image ci-dessus.

Marco Verratti arrive déjà au terme de sa 5e saison passée en Ligue 1.

Alors que des rumeurs font état d’une volonté de Marco Verratti de quitter le PSG, attachons nous à comprendre l’importance du petit italien pour le club parisien.

Annoncé comme le nouveau Pirlo, le « hibou » a encore du mal à exprimer tout son potentiel mais n’en reste pas moins un joueur fantastique.

Depuis sa première saison au PSG en 2012, nous avons vu il y a peu qu’il était le 2e joueur du PSG à avoir tenté le plus de passes en Ligue 1.

Sur ses passes, seulement 12% sont dirigés vers l’arrière, et 29% vers l’avant. De plus, il joue 92% du temps au sol.

Il a réalisé 22 passes décisives depuis son arrivée au PSG, pour 10 joueurs différents. 5 pour Cavani et 5 pour Zlatan, mais il a surtout réussi à en offrir 2 à Jean Christophe Bahebeck et 2 à Jérémy Menez. Un véritable exploit !

Verratti, un changement de cap avec Emery

Cette saison, alors qu’il joue plus haut avec Emery, son pourcentage de passes vers l’avant est le plus haut des quatre dernières saisons (31,4%).

De plus, c’est aussi la saison où il effectue le plus de passes dans le camp de l’adversaire (55.7% contre 50% la saison dernière par exemple).

Enfin, on le trouve beaucoup plus dans les 30 derniers mètres qu’avant, puisqu’il joue 25.9% de ses ballons près de la surface adverse contre 19.1% la saison dernière.

Une vraie évolution pour lui, résultat d’un travail mis en place par Emery et ses adjoints qui veulent de lui qu’il soit plus décisif.

Il a d’ailleurs déjà inscrit autant de buts cette saison en Ligue 1 que sur les 3 dernières écoulées (2).

Mais le PSG attend plus de lui et il doit encore progresser dans ce domaine.