Author

Adrien Laborde

Browsing

Kylian Mbappé a inscrit 4 buts face à l’OL. Gros plan sur les statistiques du phénomène du PSG.

8 tirs, 6 cadrés, 4 buts. Voilà comment on pourrait résumer la performance de Kylian Mbappé hier soir face à l’Olympique Lyonnais.

À partir du moment où le PSG a joué à 10, provoquant le remplacement d’Edinson Cavani, Kylian Mbappé a pris la pointe de l’attaque parisienne.

Avec une défense lyonnaise aux aboies et un Neymar distributeur de caviars, la vitesse du natif de Bondy a fait des merveilles. S’il inscrit 4 buts en moins de quinze minutes, n’oublions pas qu’il rate 2 énormes occasions face à Lopes.

Et c’est bien là que les chiffres impressionnent. Il a manqué d’efficacité dans un match où il inscrit un quadruplé.

Face à Nice la semaine dernière, il avait déjà multiplié les mauvais choix et avait manqué de précision dans le dernier geste. Mais comme il le dit lui-même, l’important pour un attaquant est de se créer des occasions.

Désormais meilleur buteur en Ligue 1 avec 8 réalisations en 5 matchs joués, il est bien parti pour exploser son record de buts sur une saison (15 avec Monaco) même si, comme le PSG, c’est en ligue des Champions qu’il sera le plus attendu.

Pour la première de Vahid à la tête du FC Nantes, son équipe a pris l’eau à Bordeaux.

Miguel Cardoso remercié, Coach Vahid qui débarque, c’est peu dire que le président Kita passe d’un extrême à l’autre.

Entre un adepte du jeu de possession, du redoublement de passe et un coach qui mise sur le jeu physique et la capacité de son équipe à bien défendre, difficile de trouver du liant.

Comment un groupe peut-il remettre en question tout le travail effectué ces quatre derniers mois pour laisser place à une nouvelle méthode qui demande énormément d’efforts? Tel est le défi proposé aux Canaris.

Dans le rôle du sergent Hartman, Vahid Halilhodzic. 1er fait d’armes, laminer le niveau de ses joueurs en conférence de presse. Certains diront qu’il souhaite provoquer un électro-choc, d’autres qu’il se trouve déjà des excuses en cas d’échec. La vérité est sûrement entre les deux.

D’un point de vue individuel, arrêtons nous sur deux joueurs clés de l’effectif nantais. Avant le match contre Bordeaux, Rongier était le joueur qui réussissait le plus de passes par match (55). Moutoussamy était celui qui avait le taux de réussite le plus élevé (87%).

Dans le système mis en place face à Bordeaux, l’influence de Rongier fut proche du néant et Moutoussamy clairement pas en réussite : 41 passes réussies pour le premier, 67% de réussite pour l’autre.

2 joueurs clés depuis le début de saison qui montrent de temps à autre de belles dispositions et qui surtout, préfèrent avoir le ballon dans les pieds plutôt que de courir après. L’exemple-type de ce qu’il va falloir changer.

L’arrivée de Vahid devrait redistribuer les cartes et il ne serait pas étonnant de revoir Abdoulaye Touré au sein de ce milieu de terrain pour apporter un peu de muscle dans l’entre-jeu.

La tâche s’annonce donc ardue pour remettre Nantes à l’endroit et le temps presse, le club occupant une très inquiétante 19e place. Les tergiversations du président Kita depuis son arrivée au club pourraient bien coûter plus cher que prévu si le mariage avec Vahid ne prend pas…

 

Les Bordelais ont profité du flou qui règne autour du FC Nantes pour remonter au classement lors de la 9e journée de Ligue 1.

2-0 au bout de 7 minutes de jeu, il n’en fallait pas plus aux Bordelais pour passer une bonne après-midi.

Entre un chef d’oeuvre de Karamoh et une très mauvaise relance de Tatarusanu bien exploitée par Kamano, le début de match était à sens unique.

Le pénalty avant la mi-temps venait donc plier définitivement le match et les Bordelais pouvaient se contenter de gérer le score. Les Nantais n’avaient tiré que 2 fois au but en première mi-temps…

Un succès qui va faire du bien aux Girondins qui remontent à la 7e place, à 5 points de Lille et seulement 2 points de l’OM, 3ème.

 

Dans le groupe du PSG, Naples a dominé Liverpool pour la 2e journée de la Ligue des Champions.

Le match à 3 semble bel et bien lancé!

Après la victoire de Liverpool sur le PSG, le Napoli de Carlo Ancelotti recevait les joueurs de Jürgen Klopp.

Alors que la plupart des spécialistes annonçaient Liverpool comme « l’épouvantail » du groupe, les Anglais se sont fait mangés dans tous les compartiments du jeu. S’il a fallu attendre les derniers instants du match pour voir Insigne inscrire le but libérateur, les occasions ont été nombreuses au San Paolo.

Première lecture, 14 tirs à 4, la domination est là.

Mais plus inquiétant pour Liverpool, 0 tir cadré et 0 centre réussi!

Autant dire que David Ospina, titulaire dans les cages, n’a quasiment rien eu à faire…

Sur le banc face à Nice, Tuchel sait que la condition de son petit italien est très fragile. Étincelant face à Belgrade, Verratti semble retrouver la forme.

Si Neymar a évidemment attiré la lumière après son triplé – retrouvez les détails de son match exceptionnel ici – Marco Verratti a, dans son registre, lui aussi illuminé la rencontre.

Déjà face à Reims, on l’avait senti très performant du début à la fin du match (136 ballons joués, 115 passes réussies, 3 tacles réussis) mais hier soir, il était encore au dessus :

  • 152 ballons joués
  • 120 passes réussies
  • 9 tacles réussis
  • 14/18 duels gagnés

Des statistiques incroyables dues aussi en partie à la faiblesse de l’adversaire mais rappelons tout de même que cette équipe était parvenue à accrocher Naples lors de la 1ère journée.

Si sa volonté de récupérer le ballon à chaque instant a impressionné, c’est surtout sa faculté à répéter les efforts pour le collectif qui laissent espérer des jours heureux pour le PSG. Tant que les blessures le laissent tranquille…

Un Neymar de gala a permis au PSG de s’imposer largement face à l’Étoile rouge de Belgrade.

6-1. Si ce score évoque de mauvais souvenir aux supporters parisiens, il est beaucoup plus agréable pour leur numéro 10 parisien, Neymar.

Auteur de 2 coup-francs sublimes dans chaque lucarne du goal adverse, il a su ponctué sa prestation de gestes de classe et d’une activité importante.

Il a remporté 15 duels sur les 21 qu’il a disputé, preuve de sa volonté de faire la différence. Rajoutez à cela ses 7 tirs cadrés – on rappellera pour l’anecdote qu’il vient d’établir le record en Ligue 1 pour la saison 2018/2019 avec 5 tirs cadrés face à Nice – et vous comprendrez l’étendue de sa performance.

Qui plus est, il n’a comme d’habitude pas été ménagé avec 8 fautes subies, dont 4 dans les 30 mètres adverses et notamment les 2 où il marque sur coup-franc.

Enfin, cette position de numéro 10 semble parfaitement lui convenir puisque c’est le deuxième joueur du match à avoir effectué le plus de passes vers l’avant (24) et le premier à avoir gagné des ballons en zone d’attaque.

Alors, aura-t-on le droit de voir un nouveau Neymar cette saison?

 

L’Atletico a parfaitement entamé sa phase de poules avec 2 victoires en 2 rencontres. Et Griezmann est toujours autant impliqué.

Deuxième match, deuxième victoire pour l’Atletico! Après Monaco, c’est Bruges qui a subit les foudres des joueurs du Cholo, avec à leur tête un Antoine Griezmann de gala. 2 buts à son actif et largement impliqué dans le 3e but, le Français a réalisé un excellent match.

C’est notamment le joueur qui a cadré le plus de tirs du match (4).

S’il n’a gagné que 5 de ses 14 duels, il n’a jamais rechigné – comme à son habitude – à faire le pressing et a permis à son équipe de sortir proprement le ballon, en réussissant notamment 24 passes dans les 30 mètres adverses.

Reste désormais à affronter le Borussia Dortmund, dans ce qui s’annonce comme une finale aller-retour pour la première place du groupe!

Le Real Madrid a perdu hier en Russie, et Benzema a encore déçu. Explications.

On entendait depuis le début de saison que le départ de Cristiano Ronaldo n’aurait que peu d’incidence au sein du Real Madrid, que ses coéquipiers se sentiraient même libérés.

Depuis quelques semaines, il n’en est rien.

Un symbole est tout trouvé, le Français Karim Benzema. Fidèle adjoint du Portugais pendant de longues années, il se retrouve dorénavant à la pointe de l’attaque, et son match hier symbolise ses difficultés actuelles.

En effet, il n’a remporté qu’un seul des 9 duels qu’il a disputé! Trop peu pour un attaquant du Real.

parmi ses partenaires, c’est pas beaucoup mieux… Asensio en a remporté 2/7, tandis que Vasquez en a lui remporté 4/10

L’Olympique Lyonnais a réussi à revenir au score hier soir face au Shaktar. Un match où Memphis Depay s’est particulièrement distingué.

Entré en jeu à la 63e minute après un match très pauvre pour Bertrand Traoré, Memphis Depay a semblé réveiller ses partenaires.

En moins de 30 minutes passées sur le terrain, il est le joueur qui a réussi le plus de dribbles et qui a permis aux Lyonnais de se créer des occasions avec ses 4 passes avant un tir.

Un OL à réaction, comme trop souvent depuis plusieurs saisons, mais qu parvient néanmoins à prendre un point face à une bonne équipe ukrainienne. Qui plus est dans un stade vide, l’essentiel est sauf et Lyon reste largement en course pour la qualification en huitième.

Pour sa 2e titularisation, Tilo Kehrer a marqué des points au PSG.

Après avoir rencontré quelques difficultés en début de match à Nice, le jeune allemand du PSG a su reprendre le dessus.

En atteste ce record établi pour cette saison 2018/2019 avec 7 tacles réussis. Une propension à se jeter trop facilement? Il faut croire que non lorsqu’on regarde sa feuille de stat de plus près.

Au delà de ses 7 tacles réussis, il a remportés 9 de ses 14 duels et a gagné 8 ballons au total, le 3e meilleur total au PSG derrière Rabiot et Kimpembe.

À l’image de son équipe, en voilà un qui se met à assimiler les consignes de son entraîneur…